Le Tombolo de Sainte Marie, une curiosité de la nature

Le Tombolo de Sainte Marie

Publié le : 22 mai 20226 mins de lecture

La Martinique fait partie des îles Caraïbes, appartenant à la famille des petites Antilles. C’est une région d’outre-mer de la France. Elle possède de multiples sites touristiques et une magnifique station balnéaire le long de sa côte, et les touristes sont particulièrement séduits par le Tombolo. Le « Tombolo », ce mot italien signifiant littéralement flèche de sable est comme son nom l’indique un cordon littoral sableux ou formé de galets, reliant deux étendues terrestres, qui ici, est l’îlet de Sainte Marie et la côte. Mais qu’est ce qui provoque ce phénomène ?

Le Tombolo de Sainte-Marie, toute une histoire

Avant de découvrir la cause de ce phénomène naturel, il faut de prime abord connaître l’histoire du Tombola de Sainte-Marie. Comme évoquée sur rentacar-martinique.fr, il existe au sommet de l’îlet, une croix qui y a été érigée en 1958, par des moines dominicains. Cette croix a été longtemps vénérée car les samaritains l’avaient considérée comme le gardien protecteur du village et des habitants. Le sommet de l’îlet a également servi de poste d’observation avec ses deux canons, lors de la guerre contre les Britanniques. Il y eut également sur ce même lieu l’histoire tragique du maître-nageur Félix Lorne, le 03 mars 1950. Après un entraînement avec son équipe sur un terrain de football, une leçon de natation comme à l’accoutumée fut alors été pratiquée au niveau du Tombolo, mais soudainement, d’énormes vagues se sont brusquement déchaînées en entraînant trois garçons avec elles. Sans plus attendre, Félix Lorne se charge de les ramener un à un, sans même avoir eu le temps de reprendre son souffle, mais qui, malheureusement fut emporté dans les profondeurs en tentant de sauver le troisième garçon. Leurs deux corps ont été trouvés par des pêcheurs deux jours plus tard. Ce terrible évènement a marqué la vie des martiniquais, et une stèle et statue y ont été inaugurées à son nom, ainsi qu’une école.

Origine du phénomène « Tombolo »

Le « Tombolo » est un phénomène géologique rare qui se produit pendant une période déterminée, que l’on ne peut trouver que dans quelques endroits seulement dans le monde. Pour le Tombolo de Sainte Marie, vous pouvez le découvrir 4 mois par an : de décembre à avril. Il existe d’ailleurs plusieurs petits tombolos dans toute l’île Martinique mais c’est celui qui relie Sainte Marie à la côte qui reste le plus impressionnant. Les bandes côtières soudées au rivage par une extrémité sont des langues de sables ou de galets reliée à une autre pointe. Et c’est ce point libre attaché à une île la reliant à une autre île ou un continent qui constitue un Tombolo. En réalité, ce phénomène qui provoque une incroyable route sablonneuse de 200m reliant la petite-Anse et l’îlet de Sainte-Marie est le résultat du climat anticyclonique des Bermudes. Les vents et les températures combinés aux courants océaniques arrivent à remuer le sable et les sédiments du fond de l’océan, façonnant ainsi une chaussée. Le phénomène d’accumulation prend alors place au lieu de l’érosion. Il faut savoir que pendant la période de pluie, ; entre juillet et novembre, le tombolo est totalement immergé non seulement par la pluie mais également par la montée des rivières et de l’instabilité de l’atmosphère.

Le Tombolo, une véritable attraction touristique

L’îlet de Sainte-Marie, situé au Nord-Est de la Martinique est un vrai sanctuaire naturel d’une superficie de 0.043km². L’îlot devient un « presqu’îlet » durant quelques mois seulement lorsqu’il est relié à la Martinique par le tombolo. Le Tombolo de Martinique attire de plus en plus de touristes grâce à cette chaussée sableuse qui vous permet de traverser à pied, à vélo ou même en véhicule, pour rejoindre l’îlet qui abrite une réserve naturelle d’oiseaux. Si vous souhaitez vous retrouver dans un lieu idyllique entre terre et mer et sentir le sable sous vos pieds ou faire de petites trempettes, vous serez merveilleusement gâté. Prévoyez environ une heure si vous souhaitez faire tout le tour et de jouir d’une vue imprenable sur le sommet de l’îlet. Si les conditions le permettent, n’hésitez pas à en profiter pleinement comme c’est éphémère, et surtout de bien se renseigner avant votre voyage. Il faut noter qu’il est strictement interdit de s’y aventurer lors des marées hautes et la zone est d’ailleurs interdite à la baignade à cause des vagues et des courants.

Plan du site